Des morts certes... Mais n'oublions pas les blessés

Publié le par Nikro56

La grande guerre a enseveli des millions d'hommes dont les noms fleurissent aujourd'hui sur nos monuments aux morts. Ce jour nous les honorons par une pensée, une fleur, un geste... Malgré ce souvenir à nos morts il ne faut pas oublier les 3,5 millions de blessés sur les 8 millions de mobilisés. Ces hommes blessés dans leur chair, dans leur âme, amputés, aveugles, gueules cassées, brûlés, gazés doivent recevoir nos hommages.

 


56 Vannes Hôpital de la croix rouge 18-5-1915

Groupe de blessés posant en compagnie de leurs infirmières à l'hôital de la croix rouge de Vannes (56) le 15/08/1915

 


Commenter cet article

sandra 22/04/2016 13:19

mon arriere grand pere a ete blesse au genou pendant cet guerre peut etre est il sur la photo je sais pas dommage que ne peu pas idenfie ses personnage qui ce son battue pour notre pays .

Angevin 25/05/2014 22:26


La mémoire au bout du fusil est le titre de mon dernier recueil de nouvellesconsacré à ces objets de mémoire qui surgissent du passé des guerreset bouleversent l'existence des
vivants. Car au final que reste-t-il de l'effroi ou du courage de ceux qui ont vécu la guerre ? Peu de chose parfois, hormis des reliques auxquelles s'attachent des histoires qui peuvent encore
blesser ou enchanger.


Ce sont certaines de ces histoires qui composent ce recueil.


Afin d'en assurer la promotion (non seulement il faut écrire, mais encore en sus se faire commercial). J'ai eu l'occasion de consulter votre blog bien documenté.


Cet ouvrage y trouvera peut-être sa place. (La mémoire au bout du fusil, éditions Regain de lecture)